Loading...
Menu

You are here

Omnicane Milling première sucrerie africaine a obtenir la certification BONSUCRO.

La sucrerie d’Omnicane, opérant à La Baraque, est la toute première unité de production sucrière africaine à decrocher la prestigieuse certification Bonsucro depuis le vendredi 22 novembre 2019.

La certification Bonsucro reconnait et garantit que l’integralité de la chaine d’approvisionnement  répond aux critères du développement durable, tant au niveau de l’utilisation des dernières technologies, la gestion des ressources naturelles, humaines et financières, qu’à l’intégration des valeurs humaines au plan socio culturel et économique. Une certification qui vient confirmer au plan international, garantissant les caractéristiques éco responsables spécifiques à l’entreprise, à travers le processus de culture de la canne et de la production sucriere, ainsi que la mise en place de protocoles assurant consistance et respect des normes exigées de plus en plus par les acheteurs.

Bonsucro
Le Dr Jean Claude Autrey remettant le certificat Bonsucro à M. Jacques M. d’Unienville, GOSK, CEO d’Omnicane

Cette distinction internationale reconnait les efforts soutenus de l’entreprise et son engagement au plan de son éco responsabilité. Elle lui confère également un statut et un rôle de leadership sur le plan africain. Un exemple à suivre, sans compter l’avantage concurrentiel que cette certification accorde à l’ensemble de sa production, un atout majeur qui constitue un encouragement non négligeable pour tout le secteur sucrier national à un moment où il doit faire face à des difficultés multiples qui affecte négativement ses perspectives d’avenir si des décisions audacieuses et courageuses, dans la concertation certes, ne sont pas prises de part et d’autre pour inverser la vapeur et redonner son souffle à une industrie qui représente encore 20% d’apport en devises pour notre pays.  Et ce, même si sa contribution au PIB n’est que de 1%, tout en apportant une contribution significative pour la résorption des émanations de dioxide de carbone et en assurant, à travers la production électrique à partir de la bagasse, de 20% des besoins en électricité du pays.

Ces défis, énoncés par notamment le Dr. Jean Claude Autrey, membre du Conseil d’administration de Bonsucro, et M. Jacques M. d’Unienville, GOSK, CEO d’Omnicane, ont donné l’occasion à l’Hon. Maneesh Gobin, Procureur général,  ministre de l’agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, dont c’était la première sortie publique depuis sa prise de fonction, de réaffirmer la volonté du gouvernement et donner des garanties que « Nous allons poser les questions les unes les plus difficiles à poser et assumer nos responsabilités dans le dialogue afin de prendre les décisions qu’il convient pour assurer l’avenir et le rôle de cette industrie qui a modelé l’âme, l’histoire de notre pays et le vécu partagé à travers le temps et notre histoire. En ma capacité de ministre responsable de l’Agro-industrie au sein du gouvernement, nous allons agir comme il se doit pour avancer ensemble. Cette certification redonne force et courage à notre determination de progresser »

Pour sa part , M. Jacques M. d’Unienville s’est réjouit de cette certification : « Une nouvelle reconnaissance internationale pour notre profession de foi, établissant le développement durable et la responsabilité écologique comme piliers de notre modèle économique d’entreprise responsable au plan économique, financier et humain », tout en se réjouissant de la collaboration avec Bonsucro et toutes les équipes d’Omnicane pour réussir à passer le cap de la certification Bonsucro.

M d’Unienville a, par la suite, invité l’assistance réunie au Holiday Inn Mauritius Mon Trésor de Plaine Magnien à visionner une production audiovisuelle, mettant en exergue la contribution du secteur cannier à notre économie, de même qu’au niveau de la recherche, l’innovation et bien entendu au plan socio culturel et humain.

Bonsucro
L’equipe d’Omnicane en compagnie de l’Hon. Maneesh Gobin, Procureur général, ministre de l’Agro-industrie  et de la Sécurité alimentaire.

Le Dr. Jean Claude Autrey, président du Technical Advisory Board de Bonsucro au niveau international, avait, au préalable, brossé un historique de la constitution, de même que les objectifs de cette instance, les bases desquelles ayant été posées lors d’une conférence tenue à Londres en 2005 autour du thème « Better Sugar Better Business ». Cela ayant débouché sur la création d’un organisme connu à travers l’appellation «Better Sugar Initiative, BSI», devenue Bonsucro à partir de 2011. Prenant le relais de la BSI pour ce qui est de la définition de standards, Bonsucro est mis en place par un groupe d’experts membres de l’International Society of Sugar Cane Technologie (ISSCT). Ce qui a débouché finalement sur le projet des certifications, une manière d’encourager le secteur cannier international à travers un protocole menant à la reconnaissance de leurs efforts et engagements pour assurer un développement durable en adoptant une commensalité d’approche et de pratiques de production ; des champs à l’usine, de la chaine d’approvisionnement à la transformation, en passant par les acheteurs et intermédiaires.

Plusieurs personnalités du monde agricole national et international, dont M. Boodewiljn Goosens, directeur régional Afrique et Moyen Orient de Bonsucro, M. Raj Kamal Soniah, CEO de la Mauritius Cane Industry Authority, ainsi Mme Jacqueline Sauzier, secrétaire générale de la Chambre d’agriculture, des membres du conseil d’administration d’Omnicane et de la communauté des planteurs étaient réunis pour l’occasion.

Menu